Abolicao Capoeira
HISTORIQUE DE L ASSOCIATION
Création Le groupe a été fondé en 2000 par Mestre Salario Minimo, élève de Mestre Bimba (le créateur de la Capoeira Régional et le Contre-maître Bobô. Aujourd'hui Mestre Salario forme l'élite de la police militaire à Itapua, et Bobô continue à l'aide de son épouse Branca un travail de valorisation de l'éducation et de sauvetage de la citoyenneté.  Le groupe Aboliçao Capoeira est sponsorisé par l'entreprise SOL embalagens au Brésil, et par la marque TAYGRA en France. Internationalisation Le groupe s'est développé hors des frontières du Brésil grâce à l'association à but non lucratif loi 1901 ACRO 3D dont un membre a rencontré le groupe à AREMBEPE dans l'Etat de Bahia au Brésil, où se trouve le siège de l'association. L'essor de l'association outre-atlantique a débuté en 2006 avec l'ouverture de la première école de capoeira du groupe en Europe, à Glasgow en Ecosse. Ce groupe de capoeira Abolição écossais a été initié par le professeur Selva, en colaboration avec son épouse professeur de danse afro-brésilienne. La Capoeira est une école de la vie qui, outre l'art martial, la musique et la danse, permet à tout à chacun un épanouissement personnel et social. Au Brésil, il est d'autant plus constructeur auprès des jeunes défavorisés et apporte équilibre, discipline et réunit les hommes indépendamment de toute race et origine sociale. Aboliçao Capoeira propose à environ 1200 élèves des cours de Capoeira Sociale gratuits, mais impose une présence  régulière afin de leur donner le sens des responsabilités. Le groupe soutient activement les élèves à qui sont proposés différents enseignements complémentaires, tels que la musique, l'informatique, les langues étrangères, éducation à laquelle les pauvres n'ont pas droit ni prétention dans ce pays d'inégalités sociales. Aboliçao Capoeira est aussi acteur d'un projet de petite école de football, d'une école de musique, d'ateliers de création d'instruments de musique, d'apprentissage de techniques d'artisanat (peintures, pyrogravures) de jouets à base de plastique recyclés par les membres de l'association. Ceci peut promouvoir l'effort, valoriser l'éducaion et le travail, tisser des liens très familiaux entre les membres. Les créations peuvent être revendues et générer des gains qui permettent d'autofinancer l'association. Les cachets des spectacles sont distribués à part égale à tous les participants. Aboliçao Capoeira a mis en place différents projets sociaux tels que le projet "fabrique de berimbau", des jardins écologiques, les berimbaus destinés au marché local et à l'international, mais dans l'éthique du respect de la nature. Pour ceci, les bois de biriba et calebasses sont replantés car ces derniers sont en voie d'exctinction dans cette région du Brésil à cause de la surexploitation due à la demande touristique. Le groupe, qui est à l'origine de projets de recyclage plastique, participe activement à la protection de l'environnement et dispense des cours d'écologie sur le site de l'IBAMA, organe protecteur des espèces menacées telles que les tortues marines... De plus, il participe à de nombreux spectacles dans la région de Bahia pour lesquels les cachets sont redistribués à part égale aux participants, ce qui motive les enfants à continuer leur travail et leur donne conscience de la valeur de l'argent. EN DECEMBRE 2013 L ASSOCIATION DEVIENT “ ASSOCIATION ABOLICAO CAPOEIRA”
La principale caractéristique de la capoeira est la « roda », elle en est sa parfaite illustration, La roda (la ronde en français) est le cercle que forment les capoeiristes lors des confrontations qui sont appelées « jogos » (jeux).
Création de l’association